Bandes dessinées sur les cathares et le catharisme

Information


Bandes dessinées en rapport avec les cathares et le catharisme

Le style éditorial de la bande dessinée est très populaire et ne doit donc pas être mésestimé.
Malheureusement, en matière de catharisme le pire y côtoie le meilleur mais domine largement en nombre de publications. Si l’on peut considérer le travail de Philippe Jarbinet comme de très bonne facture, il faut reconnaître qu’il brille d’autant plus qu’il reste très isolé.
Vous trouverez ci-dessous quelques titres et collections commentés afin de ne pas être victime d’une mode qui associe le mot cathare à des auteurs et éditeurs qui n’en ont cure et qui n’y connaissent rien.
Les noms d’auteurs sont présentés dans l’ordre suivant : scénariste et dessinateur.

Jordane, petite fille cathare de Fanjeaux

Anne Brenon

2002
Mon commentaire
La “célébrissime” historienne du catharisme nous offre dans ce livre illustré en noir et blanc les souvenir d’une dame qui, en 1271, se souvient de son enfance au début de la croisade contre les albigeois. L’histoire se déroule donc de 1204 à 1271 et nous retrace les principaux point de l’histoire des cathares.

Très intéressant pour faire découvrir cette histoire à un public jeune.

Vasco. Le diable et le cathare

Gilles Chaillet (1946-2011)

2000
Mon commentaire
La qualité historique semble laisser à désirer puisque le Prince noir apparaît à Carcassonne plus d’un siècle avant la date de sa venue réelle.

Sans intérêt.

Le dernier cathare

Arnaud Delalande et Éric Lambert

2010 – 2011
Mon commentaire
Cette adaptation d’un roman est fidèle à l’histoire mais l’approche du catharisme tombe très vite dans le piège de l’ésotérisme. Dans le tome 2, le héros devient bon chrétien en manifestant des dispositions morales plus que douteuses et l’on n’échappe pas à l’évocation d’un savoir et d’un “trésor” caché réservé aux initiés.

Intérêt mitigé.

Cathares

Bruno Falba et Fabio Bono
2011 – 2012
Mon commentaire
Le principal objectif de cette série semble être de scénariser la violence la plus extrême au mépris de toute réalité historique et le catharisme y est traité de façon habituelle avec le “trésor” comme centre de l’intrigue.

À fuir.

Donjon cathare

Thierry Félix et Philippe Bigotto
1994
Mon commentaire
Très bon rendu de la croisade en Dordogne d’après la chanson de la croisade.

À lire.

 

Rodric et les cathares

Gérald Forton et Yo Canale

2002
Mon commentaire
Je ne connais pas encore cette BD.

À suivre.

Mémoire de cendres

Philippe Jarbinet
1985 – 2007
Mon commentaire
Le souci de la réalité historique et une fine compréhension du catharisme font de cette série la seule vraiment digne d’intérêt.
Une ré-édition au format Intégrale est en cours ; le tome 1 regroupe les cinq premiers albums (sur dix) à un prix très intéressant.
Voir l’article consacré à cette œuvre.

À lire.

Les cathares

André Juillard et Didier Convard
1980
Mon commentaire
Inconnu pour moi, cet ouvrage fera l’objet d’un commentaire quand je l’aurai lu.

À suivre.

Jhen. L’ombre des cathares

Jacques Martin et Hugues Payen
2012
Mon commentaire
Cet ouvrage, au demeurant fort succinct (48 pages seulement), est un concentré d’idioties où le catharisme est un prétexte commercial. Gilles de Rais, le sanguinaire compagnon de combat de Jeanne d’Arc, y côtoie des moines fous prétendant réformer le catharisme en en faisant un nouveau catholicisme, une société secrète incongrue et des actions qui tournent finalement au tour du… “trésor cathare” bien entendu.

À fuir comme la peste.

L’épopée des cathares

Michel Peyramaure et Ronan Seure-Lebihan
2004

Quatrième de couverture
À travers le destin d’un personnage de fiction : Alain de Pujol, “humble soldat de la foi et de l’indépendance”, Michel Peyramaure nous raconte toute l’épopée des Cathares. Grâce à son talent de conteur, nous sommes plongés au coeur du XIIIieme siècle.

Mon commentaire
Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Une lecture attentive et une étude des dessins montre à quel point l’auteur et le dessinateur, soit ne connaissent pas le sujet, soit se moquent d’être exact dans leurs propos et leur rendu.

À fuir.

Guilhem, un enfant en pays cathare

Gemma Salès et Jean Hennegé
2007

Mon commentaire
Livre pour enfants racontant l’histoire d’un petit troubadour.
Sympathique.

L’or du gouffre

Sirius
1968

Mon commentaire
Pas lu. Il s’agit d’un épisode d’une série sur le personnage de Timour qui connaît des aventures très variées. Ce vingt-troisième opus le place dans la région et dans une ambiance très nettement marquée par les connaissances d’alors sur le catharisme. Pas indispensable à lire.

Information


0