Saint André, apôtre

Offrez Catharisme d'aujourd'hui

Lecture des textes de la liturgie catholique

Comme chaque Dimanche et pour les principales fêtes catholiques, je reprends la tradition cathare qui consistait en l’analyse des textes de la messe catholique et leur compréhension du point de vue cathare. Il n’y a là nulle intention malveillante mais un simple exercice de style visant à montrer que la compréhension des textes est aussi affaire de doctrine.

 Messe commémorative de Saint André, apôtre

André, frère de Pierre, est présenté comme le premier disciple appelé par Jésus. Auparavant, avec son frère, ils furent disciples de Jean le baptiste, ce qui peut expliquer la prégnance vétéro-testamentaire dont ils n’arriveront pas à se libérer et qu’utilisera Jacques pour ancrer la voie de Christ dans le judaïsme.
Il mourut crucifié vers l’an 60 à Patras, sous le règne de Néron, par le proconsul dont il avait converti la femme. Sa croix, en forme de X, porte son nom et est reprise dans le drapeau de l’Écosse et de la Grande-Bretagne. Ses voyages en orient font de lui le saint patron de la Roumanie et de la marine russe.

1re lecture :

Lettre de Paul aux Romains : 10, 9-18

9 – Parce que si par ta bouche tu avoues Jésus comme seigneur et si dans ton cœur tu crois que Dieu l’a relevé d’entre les morts, tu seras sauvé.
10 – Car c’est de cœur qu’on a foi pour la justice et c’est de bouche qu’on avoue pour le salut.
11 – L’écriture dit en effet : quiconque se fie à lui n’aura pas honte.
12 – Car il n’y a pas de différence entre Juif et Grec. Il est le seigneur de tous, riche envers tous ceux qui l’invoquent,
13 – car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Mon analyse :
La foi dans le message que nous a transmis Christ ne s’encombre pas des systèmes légaux. Elle est en nous et se manifeste par chacune de nos paroles. Nous n’avons rien à attendre de l’extérieur, mais nous devons avancer par nous mêmes sans nous référer à des systèmes religieux déjà existant.

14 – Mais comment invoquer celui à qui on ne s’est pas fié ? Et comment se fier à celui dont on n’a rien entendu ? Et comment entendre si personne ne prêche ?
15 – Et comment prêcher si on n’est pas envoyé ? selon qu’il est écrit : Qu’ils sont bienvenus les pieds de ceux qui évangélisent !
16 – Mais tous n’ont pas obéi à l’évangile. Isaïe dit en effet : Seigneur, qui a eu foi en nous entendant ?
17 – Car on a foi pour avoir entendu et on entend par la parole du Christ.
18 – Alors je dis : n’ont-ils pas entendu ? Allons donc ! Leur retentissement est allé par toute la terre et leur parole au bout du monde.

Mon analyse :
Paul nous précise un point important, la prédication est essentielle pour que le message soit entendu et qu’il puisse déboucher sur la foi et la mise en pratique en vue du salut. Le scribe judéo-chrétien ne peut s’empêcher de rajouter six versets à l’encontre des Juifs. Eux ont entendu les prophètes mais ne les ont pas suivis et sont restés indociles en raison de la structuration même de leur loi. Cela commence à ressembler à un début d’antisémitisme.

Psaumes : 19 (Vulgate 18A), 2-3, 4-5ab

2 – Les cieux racontent la gloire de Dieu et le firmament annonce l’œuvre de ses mains ;
3 – le jour au jour en dit une parole et la nuit à la nuit en donne connaissance :
4 – pas de parole, pas de mots, leur voix n’est pas entendue,
5 – mais dans toute la terre leur rythme est perçu et leur discours au bout du monde !

Mon analyse :
On peut penser que ce texte est choisi comme support de la prédication valorisée dans le texte précédent, puisque le saint honoré par les catholiques est un prédicateur.

Évangile selon Matthieu : 4, 18-22

18 – Comme il marchait le long de la mer de Galilée il vit deux frères, Simon appelé Pierre, et son frère André qui jetaient un filet dans la mer, car ils étaient pêcheurs.
19 – Il leur dit : Ici, derrière moi, que je vous fasse pêcheurs d’hommes.
20 – Aussitôt ils laissèrent les filets et le suivirent.
21 Plus loin il vit deux autres frères, Jacques fils de Zébédée et son frère Jean, dans le bateau avec Zébédée peur père, en train d’arranger leurs filets. Il les appela.
22 – Aussitôt laissant le bateau et leur père ils le suivirent.

Mon analyse :
Ce court passage permet d’expliquer qui est André, frère de Pierre, tous deux pêcheurs, donc d’un niveau d’instruction faible.

Voici comment je reçois ces textes.