Yves Maris, philosophe cathare

Information


Yves Maris, « Philosophe cathare »

Yves était un érudit qui avait « rejoint » le catharisme après une carrière mondaine dont on aurait pu croire qu’elle l’éloignerait à tout jamais de la spiritualité.
Mais l’Esprit peut tout surmonter et Yves l’a fait de façon remarquable !

Après avoir abandonné le domaine financier, il s’est orienté vers la philosophie. titulaire d’un doctorat, il dédia sa vie au catharisme. Son choix était celui d’une approche intellectuelle associée à une vie ascétique, mais il ne pensait pas qu’il fut possible de nos jours de reconstruire l’Église cathare sur la base de communautés évangéliques.
Sa volonté de rapprocher les groupes et personnalités épars, se réclamant du catharisme, l’avait naturellement conduit à mettre en place un rendez-vous qu’il appelait : Rencontre de la diversité cathare. Même s’il ne put assister à la première édition en raison de la maladie qui devait l’emporter quelques semaines plus tard, il lui en revient la totale et exclusive paternité.

Outre ses livres que vous trouverez sur le site, son site internet — entretenu et animé par son ami Gérard — est désormais sous la direction de ses enfants, Olympe et Barthélémy. Je vous en propose le sommaire.

Yves Maris nous a quitté

Ainsi que certains d’entre-vous l’ont appris, Yves Maris est décédé, mercredi 29 juillet 2009, à l’hôpital Rangueil de Toulouse.
Retracer la vie et l’œuvre de Yves n’est pas notre propos mais nous voulons dire combien il fut essentiel dans le renouveau d’une pensée cathare, ressourcée et parfaitement construite tant au plan philosophique que spirituel.

Bien que clairement partisan d’une approche assez radicale de la conception doctrinale, il fut apprécié pour sa grande bienveillance envers tous, et particulièrement envers ceux dont il ne partageait pas l’approche.

La clé de voûte de son œuvre restera, je pense, d’avoir imaginé, organisé et initié la première Rencontre de la diversité cathare qui est la première pierre du christianisme cathare du XXIe siècle.

Sommaire :

Information


0